Documentaliste juridique

Le documentaliste accomplit les mêmes activités qu'un documentaliste généraliste mais dans une thématique particulière : le droit.

Activités :

  •     Recherche et veille juridiques
  •     Alimentation d’un intranet juridique
  •     Revue de presse économique quotidienne
  •     Constitution de dossiers législatifs

Outils utilisés

Bases de données officielles et des éditeurs juridiques

Agrégateurs de presse

Documentation papier : périodiques, encyclopédies juridiques, codes…

 Agrégateurs de presse

Environnement de travail

Il dépend beaucoup de la taille de la structure, notamment en cabinet d’avocats.
Dans les grosses sociétés, chaque documentaliste se verra attribuer des tâches spécifiques (acquisition des ouvrages, etc.) et sera spécialisé dans un secteur du droit (droit des sociétés, par exemple).
Dans les cabinets plus petits, le documentaliste sera souvent seul et gérera l’ensemble des tâches.

En ce qui concerne le public : les avocats travaillent dans l’urgence et sont souvent stressés. Pour les documentalistes, il s’agit donc d'être très réactifs, de savoir gérer les priorités et surtout de rester calme !

La documentation papier est très présente dans les bibliothèques juridiques (codes, périodiques, dossiers documentaires…). Elle apporte aux juristes un confort d'utilisation qu'ils ne retrouvent pas (pas encore ?) avec les bases de données électroniques.

 Insertion professionnelle et évolution du métier

    Principalement dans le secteur privé : cabinets d’avocats ou de notaires, services juridiques des entreprises
    Fonction publique territoriale et d’Etat (services juridiques de ministères…)
    Possibilité d’évoluer vers la gestion des connaissances (Knowledge management )