A la Doc de la RATP

Laura PB

Promo 2015. Depuis la sortie de l'EBD : le chômage ? connais pas !

Après une Licence Infocom, un Master Métiers de la Rédaction et un an de recherche d’emploi, j’ai choisi de me réorienter, à condition que la formation soit concrète, technique et qu’elle me mène à un emploi passionnant.

L’EBD a répondu à ces trois critères : en deux ans, elle m’a formé au métier de documentaliste dont j’ignorais même l’existence avant d’intégrer la formation. J’ai découvert des techniques de recherche et de veille et travaillé sur des projets en groupes, tout comme on pourrait le faire en entreprise.

De plus, les nombreux stages et l’offre de cours en alternance ont étoffé mon CV et mon réseau. C’est d’ailleurs grâce à cela que je suis en poste aujourd’hui : en stage durant deux mois dans le service Documentation de la RATP, j’ai gardé contact avec l’équipe… qui est naturellement revenue vers moi une fois diplômée, pour me proposer un contrat de six mois en intérim. Il s’est ensuite transformé en CDI. Je n’ai connu aucun mois de chômage !

Je suis aujourd’hui documentaliste-chargée de veille et occupe une fonction d’expert qui est très valorisante. Je réalise de nombreuses veilles sur des sujets très divers, à la demande de salariés de tous horizons. Je suis aussi capable de répondre à une demande de recherche, en produisant des dossiers documentaires ou des synthèses.

La reconnaissance des clients satisfaits est ce que je préfère dans ce métier : grâce à l’EBD, je détiens un savoir-faire qui est très apprécié dans les entreprises, car savoir gérer l’information est devenu incontournable.