Portrait-témoignage 

Pauline Chevallier est pendant 7 ans Responsable éditoriale au sein du ministère de la Culture. En septembre 2020, après quelques mois inédits de confinement, elle souhaite s’inscrire à l’EBD. 

Puis décide de suivre la formation « Médiateur de l’information et du numérique ».

Enfin, passe les tests d’admission et est reçue. Elle finance sa formation en mobilisant son Compte personnel de formation (CPF), son congé de formation professionnelle (CFP) et en complétant par une contribution personnelle.

« Cette formation a fait suite à un bilan de compétences et à de nombreuses enquêtes métiers. Au terme desquels a émergé très clairement un désir de travailler désormais dans le secteur de la documentation. Cette formation m’a donc donné les outils concrets pour accomplir mon souhait de reconversion professionnelle. En ce sens, elle m’a donné confiance. Plus largement, j’ai trouvé très stimulantes la variété des interventions, les multiples pistes de réflexion, les rencontres de vrais professionnels du secteur… Enfin, cette formation m’a permis de me renouveler, professionnellement mais aussi mentalement ! une sorte de « coup de frais » ! 

Son diplôme en poche, Pauline va bientôt rejoindre le musée Rodin comme Chargée de la bibliothèque et de la bibliothèque numérique.

Elle estime aujourd’hui qu’en ayant réalisé ce bilan de compétences puis suivi cette formation, elle est allée jusqu’au bout de sa démarche de réorientation.

« Je suis en train de passer de la politique éditoriale à la gestion de ressources documentaires. Cette évolution correspond un peu à un désir d’être désormais dans le « back office » plus que dans le « front office » : je souhaite me rapprocher des sources d’information, des données, de leur classement, de leur vérification… alors que jusqu’à présent j’étais davantage du côté de la communication. »

Elle tire un bilan très positif de cette évolution !

« Voir que l’on peut se former à de nouvelles compétences même après 20 ans d’expérience. Se renouveler, et aborder la vie professionnelle avec un œil neuf, est très stimulant. Dans mon nouveau poste, je puiserai également dans mon expérience en mobilisant mes compétences en valorisation de données, en conception et réalisation de projets, en médiation… ».