Pascale Peguy, Process Officer : Démarche de VAE un booster de carrière

A 50 ans et avec une expérience professionnelle de vingt années, je me suis donc engagée dans une démarche de VAE pour répondre à un besoin de reconnaissance des compétences acquises et de légitimité à mon poste et à un besoin de confirmer que j’ai acquis les connaissances nécessaires à une gestion efficace de l’information juridique.

Un leitmotiv aujourd’hui notamment du fait des évolutions règlementaires toujours plus nombreuses que connaissent les activités de l’entreprise en réponse aux développements technologiques.

 

Quelle est votre nouvelle profession/ situation après l’obtention de votre titre ?

Suite à l’obtention du titre de Gestionnaire de l’information via l’ebd, j’occupe désormais un poste de Process Officer. La croissance de l’entreprise s’accompagnant de l’évolution des effectifs et de la multiplication des données numériques sur un secteur informatique en pleine mutation a amené la Direction Juridique à faire évoluer son rapport à l’information et à engager une transformation digitale.

La mesure de l’impact de la transformation sur notre organisation et sur l’usage de nos contenus et données ainsi que les notions de gouvernance et de risque de l’information (pour sa conformité, sa protection et sa sécurisation) sont les enjeux de ce poste.

Les contours (périmètre, missions et responsabilités) de ce nouveau poste vont se définir dans le temps et dans le prolongement des projets en cours et initiés l’an dernier (au cours de ma VAE). Ces projets concernent les dispositifs existants et/ou de nouveaux outils (Base de données, Intranet, Réseau Social d’Entreprise, …) mais aussi les pratiques, les contenus et les données.

Lien entre toutes les parties prenantes à ce poste, mes missions doivent permettre d’atteindre l’objectif recherché d’amélioration de l’organisation et de développement de pratiques communes par la co-construction, la participation et l’implication de tous les collaborateurs de la Direction Juridique dans sa transformation digitale.

Comment l’avez-vous financée et que vous a-t-elle apporté ?

J’ai financé ma VAE avec mes droits à formation de mon Compte Personnel de Formation.

Il y a quelques années déjà, j’avais envisagé de m’inscrire dans une démarche de VAE mais sans trop savoir quel diplôme pouvait correspondre à mes acquis et servir mes attentes et mes ambitions.

Il me fallait dans un premier temps poser mon parcours professionnel puisque ma première motivation dans cette démarche était de mettre à profit mes années d’expérience et de me sentir confortée et rassurée quant à mes compétences. Dans un second temps, suite aux  toutes récentes évolutions connues par l’entreprise et à l’heure de la transformation digitale de nos sociétés, la VAE allait me permettre de donner une nouvelle orientation à ma fonction en faisant de la gestion de l’information juridique une priorité.

Cette démarche de Validation des Acquis par l’Expérience est une expérience enrichissante et une belle aventure. Ce sont huit long mois de travail mais aussi un investissement pour l’avenir. Elle m’a permis de poser mon parcours, de mettre en avant mes compétences et d’en développer de nouvelles mais aussi de savoir quelles autres devront être enrichies, de cerner mes points forts, mon appétence pour certaines matières et mes envies.

Finalement, cette démarche permet d’apprendre beaucoup sur soi et elle est un vrai moteur de confiance en soi par la reconnaissance par ses pairs du potentiel acquis par l’expérience professionnelle.

Je tiens aussi à rajouter que ma réussite tient aussi à l’accompagnement, le professionnalisme, la disponibilité et les conseils de ma tutrice, au soutien de mes managers et collègues, à l’enthousiasme de mes proches et amis et aux encouragements de ma famille, mon mari et mes enfants à la hauteur de ce projet.

Comment résumeriez-vous votre évolution professionnelle ?

Avant l’obtention du titre de Gestionnaire de l’information, mes capacités de gestion et d’anticipation des besoins notamment m’avaient permis de faire évoluer mon poste vers un rôle de Process Officer au-delà de mon poste d’Assistant juridique. Ce rôle est donc aujourd’hui reconnu et devrait encore évoluer au fur et à mesure de l’évolution de l’organisation.

La diversité des missions dont j’ai la responsabilité pour soutenir et accompagner la Direction Juridique dans sa transformation numérique est une source de satisfaction. Ces nouvelles missions devraient me permettre d’acquérir de nouvelles compétences sur les nouveaux supports de l’information tenant compte de nouvelles technologies du travail révélées notamment par la crise sanitaire de COVID19.

Quel bilan tirez-vous de cette évolution ?

Il est encore trop tôt pour dresser un bilan de mon évolution professionnelle. La réussite de ma VAE et l’obtention du titre de Gestionnaire de l’information m’ont permis d’engager très rapidement un dialogue constructif avec mes managers et les Ressources Humaines pour acter d’une évolution professionnelle alignée avec mes compétences, mes objectifs et les besoins de l’entreprise et de la Direction Juridique.