Témoignage Ancien

Lucie Montauzé est une ancienne élève de l’ebd. Elle est nouvellement diplômée de la promotion 2020 de Manager de l’information numérique, Titre de niveau 7 et Master 2 Information Communication parcours Manager de l’information. Elle a accepté de répondre à nos questions sur son parcours et sur ses projets futurs. Aujourd’hui, elle est documentaliste matériauthèque, dans un cabinet d’architecte RDAI, mais son poste évolue de plus en plus vers le management de l’information.

– Quel était votre profession ou formation / poste avant d’effectuer la formation ? 

J’ai intégré la formation initiale de “Gestionnaire de l’information” à l’EBD en 2015 après un parcours professionnel dans le secteur de la création. J’étais alors graphiste packaging au sein d’une agence de communication. En 2017, avec mon diplôme en poche, j’ai intégré une agence d’architecture, architecture intérieure et design en tant que documentaliste matériauthèque. C’est avec ce poste que j’ai repris une nouvelle formation à l’EBD en 2020, pour obtenir un master 2 de “Manager de l’information numérique”.

– Quelle est votre nouvelle profession/ situation après la formation ?

La formation vient de se terminer : j’ai soutenu mon mémoire en décembre. J’exerce toujours en tant que documentaliste matériauthèque, dans la même agence, mais mon poste évolue de plus en plus vers le management de l’information. Travailler dans une matériauthèque, c’est être en quelque sorte une “bibliothécaire des matériaux”, dans une caverne d’Alibaba ! C’est un vrai centre de ressources sur les matériaux, les mobiliers, les savoir-faire artisanaux, les techniques et les produits industriels. Notre rôle est de garder la trace des matériaux utilisés, de soutenir au quotidien les créatives et créatifs sur leurs projets et d’avancer vers le futur en veillant sur les nouveautés et les innovations. Depuis ma formation, mes missions s’ouvrent à de nouveaux périmètres, avec un rôle encore plus transversal : création et suivi d’une plateforme commune pour l’agence, mise en place de bonnes pratiques, accompagnement des équipes sur la gestion de l’information…

– Quelle formation avez-vous suivie ? Comment l’avez-vous financée et que vous a-t-elle apporté ?

J’ai suivi la formation de “Manager de l’information numérique” à l’EBD, la même école où j’avais obtenu mon diplôme de “Gestionnaire de l’information”. Cette formation a été entièrement financée par mon entreprise, qui a soutenu mon projet.

Les bénéfices sont nombreux : une meilleure connaissance des sujets liés à l’information documentation, une assurance et une plus grande légitimité sur les projets documentaires ainsi que des apports théoriques et pratiques que j’utilise au quotidien dans l’exercice de mes fonctions.

– Comment résumeriez-vous votre évolution professionnelle ?

Mon parcours professionnel peut paraître aux premiers abords légèrement sinueux. C’est pourtant bien la variété de mes expériences qui font désormais la richesse de mon profil ; et c’est grâce à elles que je peux combiner le métier atypique de “matériauthécaire” et la profession passionnante de “manager de l’information”. Les univers se rejoignent finalement : le contexte d’une agence de création me convient parfaitement.

– Quel bilan tirez-vous de cette évolution ?

Un bilan positif ! Je suis fière de cette évolution et de mon métier. Je suis attachée à l’univers des PME – surtout car leurs besoins en matière de gestion d’information sont importants. J’apprécie l’idée que c’est l’ensemble de mon parcours qui m’a permis d’arriver à un poste dans une agence avec des missions auxquelles je suis attachée. Reprendre ses études, qu’il s’agisse d’une réorientation ou d’une formation complémentaire, demande de l’énergie et du courage. Mais avec le soutien d’une équipe pédagogique comme celle de l’EBD, des enseignements de qualité et adaptés au monde professionnel, on se rend vite compte que le jeu en vaut la chandelle !