Nos élèves témoignent

Nos élèves témoignent

A l’époque, notre responsable pédagogique, Sylvie Cabral nous avait dit, en parlant des cours du soir en première année, que ça n’était pas un sprint c’est une course de fond. 🏃‍♂️

Benoit Wegorek

Benoit Wegorek

Consultant Fonctionnel

Certifié du titre RNCP de niveau 7 de Manager de l’i nformation numérique de l’ebd

📣 J’ai réalisé tout le parcours de formation de l’EBD – Les formations de l’information.
Ma première année, je l’ai réalisé en cours du soir pour exercer un métier qui me plait. J’ai ensuite, poursuivi en deuxième année parce qu’apprendre plus ne fait pas de mal et que l’idée de l’alternance me plaisait bien.
Enfin, j’ai intégré la troisième année parce que je voulais faire plus que ce que mes compétences me permettaient à ce moment-là.

📌 J’ai effectué mon alternance dans une filiale d’un grand groupe de BTP en charge de la construction de logements neufs en Île-de-France. La mission consistait à produire un paramétrage fonctionnel en front-office pour une hashtagGED afin de faciliter les échanges entre les chantiers et le siège. Il fallait aussi faire accepter cet outil auprès de ce public. J’ai appris à être une sorte de hashtagMOA interne : au service de l’entreprise, de ses collaborateurs, capable de retranscrire le besoin en expression compréhensible par la DSI.

📌J’ai été recruté par la suite en CDD. Mon périmètre s’est considérablement agrandi. J’ai pu travailler sur des sujets de fond qui m’intéressaient autant (voire plus) que les précédents, sur lesquels je sentais que je pouvais davantage appliquer les savoirs qui m’avaient été transmis. Aujourd’hui je suis consultant fonctionnel chez Spark Archives. Je ne me destinais honnêtement pas à cette discipline, mais ce qui était présenté répondait à mes envies, surtout au niveau des défis que je souhaitais me lancer.

✅ Suivre la formation en hashtagalternance permet d’avoir une expérience en entreprise qui va alimenter une réflexion en classe et rendre un sujet plus facile à maîtriser.
La taille de l’école fait qu’on se sent vraiment comme un individu auquel on prête attention. Nous sommes plus qu’un dossier, nous sommes un projet sur lequel l’équipe pédagogique travaille. Nos atouts et nos faiblesses sont connus. On peut parler, chercher des solutions à nos problèmes. Tous les intervenants de l’école sont des experts. Certains ont une longue carrière derrière eux et présentent des cas qui peuvent enrichir nos connaissances lorsque l’on est en poste et face à un décideur.

✅A l’ebd, on travaille des savoir-faire et des savoir-être importants pour la vie en entreprise et la gestion de projet. A l’époque, notre responsable pédagogique, Sylvie Cabral nous avait dit, en parlant des cours du soir en première année, que ça n’était pas un sprint c’est une course de fond. 🏃‍♂️

Alternance dating

Alternance dating

Lundi 27 mai s’est déroulé dans les locaux de l’ebd, l’alternance dating pour les élèves entrant en formation de Gestionnaire à la rentrée de septembre 2024.

18 entreprises étaient présentes pour proposer des missions d’alternance à nos futurs élèves.

 

Journée pour l’emploi 2024

Journée pour l’emploi 2024

Journée pour l’emploi 2024

La prochaine journée pour l’emploi 2024 de l’ebd se déroulera en collaboration avec l’ADEBD ( association des anciens de l’ebd) et l’ADBS, le Mardi 25 juin 2024 dans les locaux de l’ICP sur le campus des Carmes. L’objectif de cette journée est de favoriser l’insertion professionnelle des diplômés et élèves de l’EBD (formation initiale et continue)

  • Mieux connaitre les métiers porteurs et les profils recherchés
  • Rencontrer des professionnels du secteur de l’infodoc et des acteurs de
  • l’insertion
  • Affiner sa stratégie de recherche d’emploi

Des professionnels de l’information-documentation et des acteurs de l’insertion professionnelle se mobilisent pour répondre à vos questions :

  • Comment élaborer son projet professionnel ?
  • Comment valoriser ses compétences ?
  • Comment constituer/renforcer son réseau professionnel ?
  • Comment mettre en place une stratégie de recherche d’emploi adaptée ?

La journée s’articule autour de 2 types d’échanges :

  • Des tables rondes sur l’insertion des professionnels de l’Information-Documentation, les fonctions et profils recherchés par les recruteurs.
  • Des ateliers collectifs pour améliorer sa stratégie de recherche d’emploi

Programme prévisionnel

Programme prévisionnel 

  • 9h15-9h30 : Ouverture de la Journée 

9h30-10h15 : Information-documentation : les tendances du marché de l’emploi ; Zoom sur les secteurs et les métiers qui recrutent : Synthèse des principaux résultats de l’enquête réalisée par l’ADBS

10h15-11h : les métiers du Knowledge Management

11h15-12h : les métiers de la documentation technique

12h-12h45 : Travailler dans le secteur du luxe

Ateliers collectifs l’après-midi (entre 8 et 10 participants) : de 14h à 16h30

  • Atelier 1 : Gestion du stress en entretien – Salle E53
  • Atelier 2 : Atelier 2 : Faire le diagnostic de ses compétences – Salle E42
  • Atelier 3 : Simulation d’entretien d’embauche en anglais – Salle P11
  • Atelier 4 : Être visible sur les réseaux sociaux, gérer son image professionnelle
  • Atelier 5 : Utiliser le réseau des anciens élèves tout au long de sa carrière professionnelle – salle P14

 

 

 

 

Journée pour l’emploi 2024

Journée IA en collaboration avec l’ADBS

Une journée IA au Palais Abbatial

Le 27 février dernier, l’ebd a co-organisé avec l’ADBS, une journée dédiée à l’intelligence artificielle. Cette journée a été marquée par des échanges dynamiques et enrichissants, dans une salle comble!

En ouverture de la journée, Claude Aschenbrenner, consultant en management visuel et management de connaissances, a introduit les discussions en se basant sur une étude menée par l’équipe du Medialab, laboratoire de recherche interdisciplinaire de SciencesPo.

En effet, cette présentation a été suivie d’une conférence intitulée « (Chat)GPT : des chatbots personnalisés aux agents intelligents » animée par Christophe Willaert, consultant en veille stratégique, transformation digitale et ingénierie de l’information à Cyberlabe.

La matinée

Elle s’est conclue avec les réflexions de Claude Aschenbrenner sur le sujet des prompts.

En bref, historique, controverses, hiver, brouillard, droit d’auteur, « dame de l’algorithme », artificiel, humain, créativité, ChatGPT, IA générative, qualité, données, chatbot personnalisé, l’art du prompting, agents intelligents, autant de sujets au cœur des discussions tout au long de cette matinée

L’après-midi,

Place à une table ronde : Bénédicte Baudot-Soubrane, digital Information Manager au cabinet GBS Disputes, et Stéphane Cottin, Chef du service de la documentation et de l’aide à l’instruction au Conseil constitutionnel, ont partagé leurs projets dans le domaine juridique, tandis que Luc Bellier, directeur adjoint des bibliothèques de l’université Paris-Saclay et Jean-Philippe Moreux, expert scientifique Gallica à la BnF, ont présenté leur projet, dans le domaine universitaire et de recherche.

Puis, des échanges riches ont permis d’explorer différents aspects, tels que la législation (le RGPD notamment), les compétences requises, et la qualité des données, les biais, l’évolution des outils.

En clôture

Pour clore les débats, une synthèse d’un sondage réalisé en amont de la journée et envoyé à l’ensemble des participants a été présentée, mettant en évidence les interrogations des professionnels et des étudiants sur l’IA, tout en soulignant le faible usage des outils d’IA dans leur quotidien professionnel.

Les échanges avec la salle ont été nombreux, témoignant de l’intérêt suscité par le sujet.

merci à Aude ZEILER Chantal Pasquier Agnès Caron Blandine Groleau
Merci également à Claude Aschenbrenner et Christophe Willaert 🦉pour leurs interventions lumineuses sur les LLM, les tokens, la RAG…
Les présentations et les échanges ont tourné autour de la question cruciale : comment l’IA peut-elle améliorer et transformer notre façon de gérer et d’accéder à l’information.*

Nous tenons également à remercier chaleureusement nos intervenants et intervenante de la table ronde sur les applications de l’IA dans le secteur de la gestion documentaire.
L’application de l’IA dans le domaine de la documentation a dépassé le stade de l’expérimentation et l’IA intègre peu à peu le quotidien des bibliothécaires, documentalistes et archivistes.
Qu’ils travaillent dans le secteur privé ou public, dans les bibliothèques ou autres centres de documentation, les professionnels de la gestion documentaire sont appelés à maîtriser de nouveaux outils et à développer de nouvelles compétences pour répondre aux nouvelles exigences de leur métier.

😜 Merci à Bénédicte Baudot-Soubrane, à Luc Bellier, à Stéphane Cottin et Jean-Philippe Moreux qui ont présenté des exemples d’applications de l’IA dans le domaine du droit et des bibliothèques. Des questions et des réponses ont été apportées sur les répercussions de l’IA sur la gestion des données au sein des organisations ainsi que sur la transformation du rôle et des compétences des professionnels de la documentation.

hashtagIA hashtagebd hashtagInfoDoc hashtagBibliothéque hashtagdroit

Retrouvez ici les présentations de :

Claude Aschenbrenner 

Concours je filme la formation qui me plait

Concours je filme la formation qui me plait

L’enquête bouleversante du détective

Sous le haut patronage du Ministère de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse,  du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et du Ministère du Travail, du plein emploi et de l’insertion parrainé par des noms prestigieux, soutenu par des partenaires économiques engagés, JE FILME MA FORMATION est une occasion unique pour les établissements, leurs enseignants et leurs élèves, de faire découvrir les formations qu’ils dispensent et/ou reçoivent.

Et donc…

L’ebd a inscrit ses élèves Gestionnaire de l’information numérique au concours afin de réaliser une vidéo de 3 min dont l’objectif est de promouvoir l’école, ses formations et ses débouchés.
Chaque élève s’est pris au jeu de la réalisation, du montage vidéo à la performance d’acteurs et d’actrices.
Le tournage s’est entièrement déroulé dans les locaux de l’ebd mardi 30 janvier. Le film est encours de montage. Il reste quelques jours pour le peaufiner avant de l’envoyer et finaliser la candidature.
Les vidéos respectant le règlement sont proposées au jury pour la Sélection Officielle. Les films retenus en Sélection Officielle concourent pour les Trophées

Des trophées …

C’est lors de la cérémonie officielle que sont décernés les nombreux Trophées. Les meilleures vidéos de l’année seront récompensées par les Trophées DIAMANT, OR, ARGENT et BRONZE, qui seront remis au Grand Rex Paris (la plus grande salle de cinéma d’Europe), où sont attendus plus de 2500 jeunes.
Chaque film retenu en Sélection Officielle sera symbolisé par la plantation d’un arbre à Madagascar, dans le cadre de la reforestation voir opération « 1 film = 1 arbre« 

A suivre…

Les cafés manager

Les cafés manager

Qui est Vanadis Feuille ?

Lors du Café manager du 18 janvier dernier, Vanadis Feuille, responsable documentation et archives sonores chez RFI, est venue nous présenter son métier, son service et son rôle de manager, ainsi que sa vision de l’avenir de nos métiers.

Titulaire d’une licence d’Histoire (Université Paris Cité) avec spécialité histoire de l’Afrique subsaharienne, elle devient gérante d’un vidéo club pendant 3 ans. À 28 ans, elle reprend des études à l’IRTD (Institut Régional des Techniques Documentaires) à Rouen en spécialité documentation d’entreprise (formation à distance, via le CNED).

Après cette formation de 3 ans, elle effectue son stage de fin d’études à RFI, basé à Issy-les-Moulineaux, au service de la Documentation Écrite. Après plusieurs CDD, elle est embauchée en CDI.

Ce qu’elle aime dans son métier :

  • Pouvoir se cultiver sans cesse, être passeur d’information, avec l’idée de contribuer à l’élaboration de l’Histoire,
  • Archiver les actualités, car cela permet de les lier à l’histoire, sa première passion,
  • Fournir de l’information aux journalistes sans être dans la lumière,
  • Faire des recherches.

Ce qu’elle aime moins :

  • Le côté répétitif de l’indexation et de l’archivage,
  • Le côté solitaire et minutieux.

Son conseil :

Ne pas hésiter à envoyer des candidatures spontanées aux entreprises dans lesquelles nous aimerions travailler. Souvent, certaines candidatures ne sont pas publiées, elles sont pourvues en interne ou via les contacts.

De plus, elle nous conseille de montrer notre intérêt pour l’entreprise car beaucoup de candidats ne le font pas et cela permet de se démarquer des autres.

Le service Documentation et Archives sonores de RFI

Ce service comprend 10 employés qui sont documentalistes, recherchistes et archivistes. Ils possèdent une bibliothèque. Ils sont l’un des derniers services de documentation de presse.

Leurs missions principales :

  • Fournir de l’information vérifiée aux utilisateurs de RFI,
  • Archiver le patrimoine de RFI (ils n’archivent que certaines émissions).

Ces missions se concrétisent autour d’activités :

  • Lecture des périodiques,
  • Alimenter une base de données d’articles de presse,
  • Répondre aux demandes d’information des journalistes,
  • Réaliser des sélections d’articles.

Tous ces services ont une utilité en amont, pour la réalisation des émissions.

Le service des Archives sonores intervient également en aval des émissions par sa mission d’archiver une partie des émissions.

Les services qu’ils proposent :

  • Des revues de presses / sélections d’articles de presse,
  • Des questions/réponses,
  • Des produits documentaires (sélections d’articles et de sons),
  • Des nécrologies,
  • Des rétrospectives de fin d’année,
  • Des préparations de dossiers pour les journalistes qui partent en mission,
  • Des biographies pour préparer la venue d’intervenants.

Qui sollicite leurs services ?

Ces services ne s’adressent qu’au personnel de RFI, pas aux auditeurs. Le personnel est constitué de journalistes, du service communication, du service stratégie, et enfin de la Direction générale. Leur service étant très sollicité, ils doivent prioriser les demandes.

Les recherches ou demandes des journalistes seront toujours prioritaires par rapport à l’archivage. A la fin des années 2000, la mission d’archivage représentait 80% du travail et la recherche 20%. Aujourd’hui, la priorité est la recherche afin de répondre aux besoins des utilisateurs, et représente 80% du travail. Savoir faire des recherches est donc un critère principal de recrutement.

Leurs logiciels :

  • QWAM : outil pour la documentation écrite,
  • Un MAM (Media Asset Management), édité par la société Dalet.

Le fonds d’archives sonores est leur patrimoine, l’outil est chez eux, et ils font des versements réguliers à l’INA.

Leurs partenariats :

RFI a une convention avec l’INA car les archives de RFI relèvent du domaine public. Au bout d’un an, RFI verse ses archives à l’INA. En revanche, RFI a conservé sa sonothèque. Cette convention ne coûte rien à RFI car elle et son équipe entrent en amont les métadonnées des archives qu’ils doivent verser à l’INA. Cela leur permet ainsi de justifier l’intérêt de leur service et son existence.

Son rôle de responsable :

Vanadis Feuille appartient à un groupe de responsables de l’audiovisuel français (avec Radio France, France Télévisions, Arte…), ce qui leur permet d’échanger sur leurs pratiques ou leurs difficultés.

En tant que responsable du service, elle doit prioriser les recherches. Avant d’être la responsable, elle a occupé tous les différents postes du service, ce qui lui donne une légitimité supplémentaire à son poste de responsable. Connaître les journalistes est également une aide pour une responsable, car elle n’est plus impressionnée envers eux pour comprendre leurs demandes de recherches.

La posture de manager 

La posture de manager est difficile, surtout dans la gestion des conflits au sein de l’équipe. Étant donné qu’il s’agit d’une toute petite équipe, les tensions peuvent se propager très vite. Dans son expérience, les conflits résultent souvent d’une imprécision des périmètres de chacun. Son conseil est donc de bien définir le périmètre des missions de chacun dans l’équipe.

Il faut être conscient qu’être manager est une charge mentale importante. Outre les problèmes de gestion de RH et les gros enjeux qu’il peut y avoir avec la direction, il faut sans cesse défendre son service et ses intérêts. Quand elle a dû acquérir certains outils nécessaires à la poursuite de leurs missions, Vanadis Feuille a dû longtemps négocier auprès des différents responsables et démontrer sans cesse l’utilité d’une telle acquisition.

L’avenir avec l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle est utile, mais actuellement, c’est encore peu le cas dans nos métiers :

  • Concernant l’indexation, cela extrait des termes trop génériques (par exemple : France, politique…). Le risque est de créer du bruit, et nous ne pourrons plus rien retrouver ensuite. Vanadis Feuille est donc sceptique concernant l’utilisation de l’IA pour l’archivage.
  • Concernant l’audio transcription d’émissions, afin d’éviter d’avoir à écouter toute l’émission, ce point est discutable. Il n’est pas utile de tout transcrire, car cela crée des paragraphes importants de texte de 18-20 pages pour une émission de 40 minutes. Associé à de la recherche plein texte, cela génère beaucoup de bruit.

Notre valeur ajoutée par rapport à l’IA, c’est la sélection. Il est fort probable que des emplois ou des tâches documentaires disparaîtront à cause de l’IA, mais aucune machine ne pourra remplacer la capacité humaine à sélectionner.