Mon CPF a permis le financement de ma VAE

Mon CPF a permis le financement de ma VAE

Avant d’effectuer ma VAE j’étais « aide-documentaliste » dans un collège privé. J’avais pour formation initiale un BTS tourisme option accueil-animation. Aucune formation donc de bibliothécaire à mon actif.

Obtenir le titre de Médiateur de l’information et du numérique sans passer par la VAE aurait été compliqué, ne serait que pour la disponibilité.

De plus faire valoir une expérience professionnelle dans un autre domaine, mais qui a des points communs avec le métier exercé, est une réelle opportunité que seule la VAE peut offrir.

Ainsi j’ai gravi des échelons beaucoup plus rapidement.

Grâce à la VAE Médiateur de l’information et du numérique, j’ai enrichi mon savoir et mes compétences et j’ai pu solliciter une augmentation de salaire.

Depuis l’obtention de mon titre je suis « documentaliste » à part entière, toujours au sein du même collège.

Côté financement

Le collège à pris en charge les frais d’inscription. Mon compte formation a permis le financement de la formation. La VAE ne m’a donc rien coûté.

Le booster de carrière

La VAE m’a apporté la légitimité et l’assurance qui me faisaient défaut dans l’accomplissement des tâches de documentaliste au sein du CDI.

Je suis extrêmement fière d’avoir obtenu ce titre. La préparation et l’accompagnement de l’EBD sont tels qu’ils garantissent le sérieux du diplôme.

 

 

 

Rapport d’activité 2020-2021

Le rapport d’activité 2020-2021 de l’ebd est en ligne

Découvrez les temps forts de la saison 2020-2021 de l’école.

Cette année a été marquée, dès la fin du mois d’octobre, par un retour de la formation à distance pour les élèves des 3 parcours de formation, après un mois de cours en mode hybride.

Tous les élèves ont utilisé pendant cette période les outils digitaux mis à disposition: EBD Link, la plateforme collaborative interne, Klaxoon l’outil d’accompagnement interactif et Zoom + Teams pour l’enseignement à distance.

Pendant la crise sanitaire, l’accompagnement pédagogique a été renforcé et les directrices pédagogiques ont organisé des réunions hebdomadaires en
visioconférence afin de maintenir le lien avec les classes. De nombreux entretiens individuels ont également été menés afin d’éviter les décrochages. Grâce à ces actions, il n’y a eu aucun abandon pendant l’année.

La continuité pédagogique a été assurée grâce à l’implication de l’équipe de l‘ebd et de ses formateurs, qui ont su se montrer agiles, adaptables et réactifs et maitrisent désormais les technologies de l’enseignement à distance.

Pour le découvrir c’est par ici : Rapport d’activité 2020-2021

VAE, un vrai booster de carrière

VAE, un vrai booster de carrière

Pascale Peguy, Process Officer : Démarche de VAE un booster de carrière

A 50 ans et avec une expérience professionnelle de vingt années, je me suis donc engagée dans une démarche de VAE pour répondre à un besoin de reconnaissance des compétences acquises et de légitimité à mon poste et à un besoin de confirmer que j’ai acquis les connaissances nécessaires à une gestion efficace de l’information juridique.

Un leitmotiv aujourd’hui notamment du fait des évolutions règlementaires toujours plus nombreuses que connaissent les activités de l’entreprise en réponse aux développements technologiques.

 

Quelle est votre nouvelle profession/ situation après l’obtention de votre titre ?

Suite à l’obtention du titre certifié  de Gestionnaire de l’information (niveau 6) via l’ebd, j’occupe désormais un poste de Process Officer. La croissance de l’entreprise s’accompagnant de l’évolution des effectifs et de la multiplication des données numériques sur un secteur informatique en pleine mutation a amené la Direction Juridique à faire évoluer son rapport à l’information et à engager une transformation digitale.

La mesure de l’impact de la transformation sur notre organisation et sur l’usage de nos contenus et données ainsi que les notions de gouvernance et de risque de l’information (pour sa conformité, sa protection et sa sécurisation) sont les enjeux de ce poste.

Les contours (périmètre, missions et responsabilités) de ce nouveau poste vont se définir dans le temps et dans le prolongement des projets en cours et initiés l’an dernier (au cours de ma VAE). Ces projets concernent les dispositifs existants et/ou de nouveaux outils (Base de données, Intranet, Réseau Social d’Entreprise, …) mais aussi les pratiques, les contenus et les données.

Lien entre toutes les parties prenantes à ce poste, mes missions doivent permettre d’atteindre l’objectif recherché d’amélioration de l’organisation et de développement de pratiques communes par la co-construction, la participation et l’implication de tous les collaborateurs de la Direction Juridique dans sa transformation digitale.

Comment l’avez-vous financée et que vous a-t-elle apporté ?

J’ai financé ma VAE avec mes droits à formation de mon Compte Personnel de Formation.

Il y a quelques années déjà, j’avais envisagé de m’inscrire dans une démarche de VAE mais sans trop savoir quel diplôme pouvait correspondre à mes acquis et servir mes attentes et mes ambitions.

Il me fallait dans un premier temps poser mon parcours professionnel puisque ma première motivation dans cette démarche était de mettre à profit mes années d’expérience et de me sentir confortée et rassurée quant à mes compétences. Dans un second temps, suite aux  toutes récentes évolutions connues par l’entreprise et à l’heure de la transformation digitale de nos sociétés, la VAE allait me permettre de donner une nouvelle orientation à ma fonction en faisant de la gestion de l’information juridique une priorité.

Cette démarche de Validation des Acquis par l’Expérience est une expérience enrichissante et une belle aventure. Ce sont huit long mois de travail mais aussi un investissement pour l’avenir. Elle m’a permis de poser mon parcours, de mettre en avant mes compétences et d’en développer de nouvelles mais aussi de savoir quelles autres devront être enrichies, de cerner mes points forts, mon appétence pour certaines matières et mes envies.

Finalement, cette démarche permet d’apprendre beaucoup sur soi et elle est un vrai moteur de confiance en soi par la reconnaissance par ses pairs du potentiel acquis par l’expérience professionnelle.

Je tiens aussi à rajouter que ma réussite tient aussi à l’accompagnement, le professionnalisme, la disponibilité et les conseils de ma tutrice, au soutien de mes managers et collègues, à l’enthousiasme de mes proches et amis et aux encouragements de ma famille, mon mari et mes enfants à la hauteur de ce projet.

Comment résumeriez-vous votre évolution professionnelle ?

Avant l’obtention du titre de Gestionnaire de l’information, mes capacités de gestion et d’anticipation des besoins notamment m’avaient permis de faire évoluer mon poste vers un rôle de Process Officer au-delà de mon poste d’Assistant juridique. Ce rôle est donc aujourd’hui reconnu et devrait encore évoluer au fur et à mesure de l’évolution de l’organisation.

La diversité des missions dont j’ai la responsabilité pour soutenir et accompagner la Direction Juridique dans sa transformation numérique est une source de satisfaction. Ces nouvelles missions devraient me permettre d’acquérir de nouvelles compétences sur les nouveaux supports de l’information tenant compte de nouvelles technologies du travail révélées notamment par la crise sanitaire de COVID19.

Quel bilan tirez-vous de cette évolution ?

Il est encore trop tôt pour dresser un bilan de mon évolution professionnelle. La réussite de ma VAE et l’obtention du titre de Gestionnaire de l’information m’ont permis d’engager très rapidement un dialogue constructif avec mes managers et les Ressources Humaines pour acter d’une évolution professionnelle alignée avec mes compétences, mes objectifs et les besoins de l’entreprise et de la Direction Juridique.

Agenda Drupal

21 séances de cours

Mixte entre Cours magistraux, TD et examen

Lundi 4 avril 2022

Cours magistral DRUPAL

Mardi 5 au Jeudi 28 avril 2022

Travaux dirigés en groupe

Agenda détaillé

lundi 04-avr-22 13:00 16:00
mardi 05-avr-22 13:00 16:00
mercredi 06-avr-22 09:00 12:00
mercredi 06-avr-22 13:00 16:00
jeudi 07-avr-22 09:00 12:00
jeudi 07-avr-22 13:00 16:00
vendredi 08-avr-22 13:00 16:00
mardi 12-avr-22 09:00 12:00
mardi 12-avr-22 13:00 16:00
mercredi 13-avr-22 13:00 16:00
vendredi 15-avr-22 09:00 12:00
vendredi 15-avr-22 13:00 16:00
mardi 19-avr-22 13:00 16:00
jeudi 21-avr-22 09:00 12:00
jeudi 21-avr-22 13:00 16:00
vendredi 22-avr-22 09:00 12:00
vendredi 22-avr-22 13:00 16:00
mardi 26-avr-22 09:00 12:00
mardi 26-avr-22 13:00 16:00
jeudi 28-avr-22 09:00 12:00
jeudi 28-avr-22 13:00 16:00

Pauline Chevallier Promo 2021

Pauline Chevallier Promo 2021

Portrait-témoignage 

Pauline Chevallier est pendant 7 ans Responsable éditoriale au sein du ministère de la Culture. En septembre 2020, après quelques mois inédits de confinement, elle souhaite s’inscrire à l’EBD. 

Puis décide de suivre la formation « Médiateur de l’information et du numérique ».

Enfin, passe les tests d’admission et est reçue. Elle finance sa formation en mobilisant son Compte personnel de formation (CPF), son congé de formation professionnelle (CFP) et en complétant par une contribution personnelle.

« Cette formation a fait suite à un bilan de compétences et à de nombreuses enquêtes métiers. Au terme desquels a émergé très clairement un désir de travailler désormais dans le secteur de la documentation. Cette formation m’a donc donné les outils concrets pour accomplir mon souhait de reconversion professionnelle. En ce sens, elle m’a donné confiance. Plus largement, j’ai trouvé très stimulantes la variété des interventions, les multiples pistes de réflexion, les rencontres de vrais professionnels du secteur… Enfin, cette formation m’a permis de me renouveler, professionnellement mais aussi mentalement ! une sorte de « coup de frais » ! 

Son diplôme en poche, Pauline va bientôt rejoindre le musée Rodin comme Chargée de la bibliothèque et de la bibliothèque numérique.

Elle estime aujourd’hui qu’en ayant réalisé ce bilan de compétences puis suivi cette formation, elle est allée jusqu’au bout de sa démarche de réorientation.

« Je suis en train de passer de la politique éditoriale à la gestion de ressources documentaires. Cette évolution correspond un peu à un désir d’être désormais dans le « back office » plus que dans le « front office » : je souhaite me rapprocher des sources d’information, des données, de leur classement, de leur vérification… alors que jusqu’à présent j’étais davantage du côté de la communication. »

Elle tire un bilan très positif de cette évolution !

« Voir que l’on peut se former à de nouvelles compétences même après 20 ans d’expérience. Se renouveler, et aborder la vie professionnelle avec un œil neuf, est très stimulant. Dans mon nouveau poste, je puiserai également dans mon expérience en mobilisant mes compétences en valorisation de données, en conception et réalisation de projets, en médiation… ».